Tribeca75 TV, Tribeca 75, Paris Web TV, Paris TV, art, mode, musique, culture, fashion
Inscription à la newsletter

Art contemporain, Mode, Design, Musique





Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Ai Weiwei au Jeu de Paume


C'est une véritable déferlante médiatique qui a accompagné l'ouverture de l'exposition d'Ai Weiwei au Jeu de Paume.
De cet artiste, surveillé de très près par le régime chinois, on connaît à présent presque tout. Fils d'un poète et dissident chinois, Ai Weiwei est parti faire ses études de design à la Parson's school de New York et revenu vivre en Chine alors que son père était malade, en 1993.
Sa collaboration avec le gouvernement chinois en tant qu'architecte a tourné court quand le régime a constaté qu'il ne ferait jamais partie de ces artistes accommodants à la contestation plus circonstanciée … Il a connu la détention, et vit actuellement quasiment en résidence surveillée. Le régime chinois ne parvenant pas à le museler sur Internet, Weiwei s'est servi du web et des réseaux sociaux pour donner résonance à sa vision et à sa voix.
Il est ainsi devenu l'un des premiers grands artistes à avoir utilisé ces mêmes réseaux sociaux, via un blog et la fréquentation assidue de Twitter, à des fins aussi poétiques que politiques, engagées et artistiques : de l'art comme propagande de la liberté.



Ai Weiwei au Jeu de Paume
Cette facette de son travail est très présente dans l'exposition présentée par le Jeu de Paume, la plus importante jamais encore consacrée à l'artiste. Nous vous proposons donc une balade à travers l'exposition, avec un regard particulièrement focalisé sur les clichés publiés sur son blogs et ceux pris par son téléphone portable, largement présents dans l'exposition.

sur une musique de Martina Topley-Byrd "Too tuff to die" et de Klee@tribeca75

Ai Weiwei
au Jeu de Paume

jusqu'au 29 avril 21012
1 place de la Concorde
75008