Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

"Icônes" à la Fondation Francès


La Fondation Frances a été créée par un couple, Estelle et Hervé Francès, chefs d'entreprise et passionnés par l'art de leur époque, le seul à leurs yeux, qui se doit d'être collectionné. Depuis 2005, le couple a acquis quelques 500 oeuvres (de Nan Goldin à Seydou Keita, d'Andres Serrano aux frères Chapman…) et développé une véritable philosophie autour de leur collection, dont le thème central est "l'homme et ses excès".
Une philosophie que l'on retrouve dans la façon de présenter les oeuvres, à Senlis, (45 km de Paris), mais aussi dans leur refus des mondanités et désir de partage avec le public : pas de vernissages, mais de nombreuses actions pédagogiques allant de pair avec une volonté farouche de faire venir l'art contemporain là où il n'est pas, là où on ne l'attend pas et là où il est pourtant parfaitement dans son élément.



Alison JACKSON, Diana gives the finger, 2000, © Hamiltons Gallery, Londres
Alison JACKSON, Diana gives the finger, 2000, © Hamiltons Gallery, Londres
Trois fois par an, la Fondation propose donc une nouvelle exposition autour d'un artiste, qui choisit parmi la collection des Francès plusieurs de ses propres oeuvres, complétées par d'autres provenant de sa galerie. Pour "Icônes" il s'agit d'Alison Jackson, une photographe britannique qui se joue de nos repères visuels, intégrant dans ses photos les codes des photos volées des paparazzi et jetant le trouble dans l'oeil de celui qui les regardent. Les Francès créent en plus de ce dispositif un dialogue avec d'autres oeuvres de la collection, ici Martin le Chevalier, David La Chapelle et Eugenio Merino.
A découvrir absolument (et de préférence en voiture…)



Martin LE CHEVALLIER, NS, 2007, © Fondation Francès
Martin LE CHEVALLIER, NS, 2007, © Fondation Francès
jusqu'au 28 janvier 2012
Fondation Francès
27, rue Saint Pierre 60300 Senlis
www.fondationfrances.com




Vidéos associées : : artistes contemporains